Le marketing sensoriel : 5 avantages pour le point de vente

Le marketing sensoriel, qu’est-ce que c’est ?

Par définition le marketing sensoriel (ou poly-sensoriel) regroupe l’ensemble des techniques marketing visant à utiliser un ou plusieurs des 5 sens du consommateur afin de provoquer des réactions affectives, cognitives ou comportementales favorables à l’achat produit, d’un service ou d’une marque.

Il se divise donc en 5 grands secteurs :

  • Le marketing olfactif
  • Le marketing sonore
  • Le marketing haptique ou tactile
  • Le marketing visuel
  • Le marketing gustatif

Il peut être utilisé in store ou associé à des campagnes de communication, opérations street marketing ou autres…

Pourquoi l’utiliser ?

Les objectifs du marketing sensoriel sont les suivants :

  • Fidéliser la clientèle
  • Créer, modifier et renforcer l’image de marque
  • Favoriser l’acte d’achat
  • Attirer et intriguer
  • Apporter un plus face à la concurrence du commerce électronique

Qui l’utilise ?

Les marques peuvent mettre en place un marketing sensoriel en utilisant plusieurs sens…

C’est le cas de la marque américaine de vêtements Abercrombie & Fitch qui dans ses magasins nous transmet son message par :

  • L’ouïe : la musique occupe une place très importante, en diffusion forte et continue dans le magasin, la musique électro nous donne l’impression d’être dans une boîte de nuit.
  • L’odorat : la marque diffuse son parfum "Fierce n°8" dans tout le magasin, sur les vêtements et devant la boutique.
  • La vue : Un jeu de lumière met en valeur les habits et plonge dans l’obscurité le reste du magasin. De plus les employés du magasin sont choisis essentiellement sur leur physique avantageux.

Ou encore de la marque de cosmétique Sephora qui veut vous séduire par :

  • La vue : en mettant en place une décoration épurée avec une dominance de noir qui fait ressortir les nombreuses couleurs des produits exposés et qui de plus est synonyme de haut de gamme. Le tapis rouge à l’entrée appuie sur ce positionnement haut de gamme.
  • Le toucher : Les tapis recouvrant tout le sol des boutiques est très moelleux et incite les consommateurs à la flânerie
  • L’odorat : Marketing olfactif déjà très travaillé par les gros groupes de parfumerie et marques de parfum, les testeurs seront là pour conquérir les clients. Tandis qu’un système d’aération permettra de ne pas créer des mélanges écœurant qui repousseraient le client.
  • L’ouïe : L’enseigne diffuse majoritairement de la musique New Age très lente afin d’inciter ses clients à se balader dans les couloirs du magasin et découvrir le maximum de leurs produits afin de maximiser l’acte d’achat.

Pour plus de détails sur l'utilisation du marketing sensoriel chez Sephora cliquez-ici.

… ou qu’un seul sens.

C’est le cas de Coca-cola qui a longuement étudié le bruit de l’ouverture de sa canette afin qu’il soit rafraîchissant et donne soif. Une position appuyée par un slogan depuis quelques années "Ouvrez du bonheur".

Ou encore d’une marque de chaussures féminine de luxe très connue, dont le marketing visuel en est devenu la signature… si je vous dis « semelle rouge » vous serez très nombreux à la reconnaître. Pour ceux qui ne la reconnaissent pas Google le fera pour vous.

Pour plus de détails et plus de marques utilisant le marketing sensoriel cliquez ici

Les résultats ?

Selon un sondage de Léger Marketing, près de 60% des sondés peuvent associer des odeurs et des musiques à des produits ou à des magasins. De plus, 64% ont tendance à rester plus longtemps dans un magasin ou lieu public dont la musique, l’odeur et l’ambiance générale leur plaisent. Selon les résultats, de nombreux magasins ayant adopté les facettes du marketing sensoriel augmentent de 30-40% le nombre de ventes.

La SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique) a révélé, en février 2014, un sondage réalisé sur la musique en magasin. Elle démontre que la musique augmente de 60% la perception positive du client par rapport au magasin. Plus de 80% des sondés préfèrent qu’il y aiT de la musique dans les lieux de vente.

Pour finir, au niveau scientifique, l’Université de Rockefeller a testé nos capacités de souvenir et d’assimilation et en ont conclu que l’être humain se souvient à 5% de ce qu’il voit, à 2% de ce qu’il entend, à 1% de ce qu’il touche et à 35% de ce qu’il sent (odeur). 63% ont un avis négatif sur l’absence de musique en magasin. Une étude intéressante mettant bien en valeur l’importance du marketing olfactif.

Quelques mots de conclusion

Le marketing sensoriel existe depuis des siècles mais ce n’est que depuis quelques années que les entreprises en ont compris l'importance. Des techniques de marketing qui commencent à émerger sur les sites web de ces mêmes sociétés où l’optimisation du temps resté sur le site et des pages visitées est travaillée à la loupe.

A lire, notre article "Les 5 raisons d'intégrer le marketing sensoriel sur le web".

Sources : #1 #2 #3


comments powered by Disqus